Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Compassion et tolérance ne sont pas des signes de faiblesse mais de force. »

Le dissident chinois Hu Jia hospitalisé, sa femme réclame sa libération

11 avril 2010

Romandie News 9 Avril 2010

http://www.romandie.com/infos/news2/100408145500.wj45aj6a.asp 

PEKIN - La femme du dissident chinois Hu Jia a appelé jeudi les autorités à libérer son mari de prison en raison de son état de santé qui a provoqué son hospitalisation à la fin du mois de mars.
Dans un mail adressé à l'AFP, Zeng Jinyan a indiqué avoir soumis une demande aux autorités pénitentiaires pour la libération anticipée de son mari, âgé de 36 ans et dont le nom a souvent été cité pour le Prix Nobel de la paix depuis sa condamnation en avril 2008 à trois ans et demi de prison pour tentative de subversion en raison de ses propos publiés sur internet et ses entretiens accordés à la presse étrangère.
Hu, qui souffrait déjà d'une cirrhose du foie, a été hospitalisé le 30 mars de crainte d'un cancer du foie, a précisé sa femme, qui vit dans une résidence à Pékin, sous surveillance de la police.
Le couple a une petite fille de deux ans.
"Jusqu'à présent, sa famille n'a pas pu avoir les résultats médicaux et est préoccupée par la détérioration de la santé de Hu Jia. Les conditions en prison n'ont pas été favorables à son traitement et à sa convalescence", a expliqué Zeng Jinyan.
L'avocat de Hu Jia, Li Fangping, a confirmé à l'AFP que Zeng avait soumis une demande pour une libération anticipée de son mari.
Selon lui, les autorités ont au moins une semaine pour donner leur réponse.
Hu Jia, qui s'est vu décerner le prix Sakharov "pour la liberté de pensée" en 2008 par le Parlement européen, s'est attiré les foudres de Pékin en s'engageant dans la défense des malades du sida, de l'environnement et de la liberté d'expression.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank