Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Je reste attaché au dialogue. Je suis en effet fermement convaincu que le dialogue et la volonté d’examiner clairement et honnêtement la réalité du Tibet peuvent nous conduire à une solution viable. »

Séisme sur le plateau Tibétain : environ 400 morts et 8.000 blessés

16 avril 2010

Communauté Tibétaine de France 14 Avril 2010

http://www.tibetan.fr/?Nouvel-article,432 

Selon un dernier bilan provisoire annoncé le 15 avril 2010 par la télévision officielle Chinoise, le seisme a fait 617 morts, 313 disparus et 9.110 blessés, dont 970 grièvement.

Un puissant séisme a touché mercredi la province isolée du Qinghai, dans le nord-ouest de la Chine, proche de la région autonome du Tibet. Ce séisme a fait environ 400 morts et 8.000 blessés, selon un nouveau bilan communiqué par les autorités locales.
Des soldats ont été envoyés pour sauver les gens ensevelis sous les décombres de maisons », a dit un responsable local, Huang Limin, cité par Chine Nouvelle. De nombreuses maisons se sont effondrées, les routes ont été coupées par des glissements de terrain et les télécommunications sont rendues difficiles après le séisme qui a atteint une magnitude de 6,9, selon l’Institut de géophysique américain (USGS), et de 7,1 selon les autorités sismiques chinoises. 85% des bâtiments effondrés

Plus de 85% des bâtiments situés près de l’épicentre, dans le district de Yushu, se sont effondrés, selon Chine Nouvelle, citant un autre responsable du gouvernement local. Une école professionnelle s’est écroulée et « beaucoup d’étudiants ont été ensevelis », a-t-il ajouté. « Les blessés sont partout dans les rues, beaucoup de gens sont en sang », a dit ce responsable, Zhuohuaxia.
Le district, qui se trouve dans une zone d’altitude isolée et proche de la région autonome du Tibet, comprend une population d’environ 80.000 personnes, selon les chiffres officiels. L’AFP a tenté, en vain, de joindre par téléphone le gouvernement local et des commerces. La secousse a été enregistrée à 7h49 heure locale (1h49, heure française), à 380 km au sud/sud-est de la ville de Golmud et à une profondeur de 46 km, a indiqué l’USGS. Trois répliques
Pour mesurer la puissance d’un séisme, l’USGS utilise la « magnitude de moment » (Mw). Sur cette échelle ouverte, un séisme atteignant une magnitude d’au moins 6 est considéré comme fort. Trois répliques ont suivi, de magnitude allant jusqu’à 5,8, a précisé l’institut américain. La zone est sujette aux séismes et est habitée par des paysans et nomades d’ethnie mongole et tibétaine. Elle dispose de réserves importantes de charbon, plomb et cuivre.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank