Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« La paix ne peut prendre racine tant que les droits de la personne sont bafoués. Comment la paix peut-elle régner alors que le simple fait de dire la vérité constitue un crime? »

Le prix Nobel de la Paix 2010 atribué au dissident Chinois Liu Xiaobo

13 octobre 2010

Metro 11 Octobre 2010

http://www.metrofrance.com/info/le-nobel-de-la-paix-reveille-la-chine/pjjj!TM3y8mGWYnz6DUadcgFyZg/ 
 
L'attribution du Nobel de la paix à Liu Xiaobo, dissident chinois emprisonné, a déclenché une vague de répression. Mais elle pourrait avoir des effets positifs, à long termeLiu Xia, l’épouse du nouveau Prix Nobel de la paix, le dissident chinois Liu Xiaobo, aurait été arrêtée et assignée à résidence à Pékin, a annoncé ce dimanche une porte-parole de l'organisation américaine de défense des droits de l'homme Freedom Now.

C’est elle qui avait annoncé à son mari la nouvelle de sa distinction. Ce dernier a dédié son Prix aux victimes de la répression de Tiananmen, en 1989. Le rédacteur de la “Charte 08”, purge depuis 2009 une peine de onze ans de prison. Ce texte propose des réformes juridiques et politiques en Chine dans le but d’établir une démocratie respectueuse des droits humains.

Le gouvernement chinois avait procédé, sitôt le Nobel annoncé, à l’arrestation de dizaines de militants des droits de l’homme à travers le pays. “Face à la pression internationale, la Chine aurait pu choisir de libérer Liu Xiaobo. Elle a opté au contraire pour la répression”, regrette Geneviève Garrigos, présidente d’Amnesty International France. Elle reste néanmoins optimiste : “Que le comité Nobel ait décerné un prix à un prisonnier d’opinion est très positif, car c’est reconnaître la liberté d’expression comme valeur fondamentale. Cela va avoir un impact positif sur la société chinoise et faire naître des débats”, poursuit-elle.

L’analyse du sinologue Jean-Luc Domenach est plus nuancée : “99 % des Chinois sont nationalistes et violemment antidémocrates. L’attribution du Nobel à un dissident a suscité une vive colère. En arrêtant quelques dissidents, le gouvernement a assuré le minimum syndical pour calmer le peuple. Mais il sait que, sur le long terme, il a besoin de ce 1 % de dissidents, car c’est l’élite du pays.” Elite qui bénéficie du soutien de la communauté internationale, qui a largement applaudi le choix du comité Nobel.

La France embarrassée


Vendredi, Bernard Kouchner a salué l'attribution du prix Nobel à Liu Xiaobo et appelé à sa libération. Mais ni Nicolas Sarkozy ni François Fillon ne se sont exprimés sur le sujet.

Le chef de l'Etat ménage Pékin dont il espère l'appui pour réussir sa présidence du G20, en novembre. La secrétaire d'Etat au commerce extérieur est en Chine pour préparer la venue du président chinois pour le G20, visite dont Paris attend d'importants accords dans l'aéronautique et le nucléaire.
Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank