Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Compassion et tolérance ne sont pas des signes de faiblesse mais de force. »

JO: Robert Ménard estime que la France a "capitulé" devant les autorités chinoises

6 avril 2008

La Tribune 5 avril 2008 http://www.latribune.fr/info/JO--Robert-Menard-estime-que-la-France-a--capitule--devant-les-autorites-chinoises-261-~-AP-JO-FLAMME-PARIS-RSF-$Db=News/News.nsf-$Channel=Sport

Le président de l'organisation Reporters Sans Frontières (RSF), Robert Ménard (Photo), a estimé samedi que la France avait "capitulé" devant les autorités chinoises en mettant en place un dispositif de sécurité draconien autour du relais de la flamme olympique à Paris.

La torche olympique doit circuler lundi dans les rues de la capitale française dans le cadre de sa course autour du monde avant les Jeux olympiques de Pékin (8-24 août).

"Nous sommes abasourdis par les mesures de sécurité", a déclaré Robert Ménard au cours d'une conférence de presse. "C'est invraisemblable. Quatre-cents personnes pour protéger la flamme sur 200 mètres, 32 fourgons de CRS, 65 motos, un hélicoptère, des bateaux sur la Seine. Même un chef d'Etat en visite en France n'a pas droit à ça. Ça n'est jamais arrivé."

Selon la Préfecture de police de Paris, environ 3.000 policiers et gendarmes seront déployés lundi pour assurer la sécurité du relais de la flamme.

Conséquence de ce dispositif, RSF a décidé de ne pas perturber le relais comme l'organisation de défense de la liberté de la presse l'avait initialement prévu, afin de ne pas provoquer d'incident violent. RSF devrait donc agir en marge du parcours, mais promet toutefois des actions "spectaculaires".

Au départ, RSF avait demandé que cinq relayeurs soient accompagnés de militants des droits de l'homme vêtus d'un T-Shirt noir frappé des cinq anneaux olympiques transformés en menottes. Mais le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a refusé cette initiative tandis que le secrétaire d'Etat aux Sports Bernard Laporte a jugé que le T-Shirt dégageait de "la haine".

"Ce T-Shirt hérisse tout le monde parce qu'il dit la vérité", a poursuivi Ménard, qui a lancé un appel à tous les Parisiens, les invitant à se rassembler sous la Tour Eiffel lundi à partir de midi avec le T-Shirt de RSF ou vêtus de noir.

"D'un certain côté, les autorités chinoises ont gagné grâce à la complicité de ce pays qui est le mien et dont j'attends une autre attitude", a dit Ménard. "Les Chinois ont imposé que pendant quelques heures Paris va ressembler à la place Tiananmen. Je trouve que c'est honteux."

A la suite de la répression chinoise au Tibet, aucun boycott total des Jeux n'a encore été prévu, mais plusieurs groupes de défense des droits de l'Homme ont lancé des appels à l'action au cours des derniers mois. Le président français Nicolas Sarkozy n'a pas exclu de son côté de ne pas assister à la cérémonie d'ouverture des JO en signe de protestation.

"J'attends de Nicolas Sarkozy quelque chose de très simple: qu'il ose dire que ce qui se passe à Paris, c'est ça la France des droits de l'Homme", a poursuivi Ménard, ironique. "J'attends qu'il dise que s'il n'y a pas d'amélioration des droits de l'Homme d'ici le 8 août en Chine, il n'ira pas à la cérémonie d'ouverture."

Le bilan des autorités chinoises pour les violences du 14 mars à Lhassa s'élève à 22 morts mais le gouvernement tibétain en exil fait état de 140 morts dans les violences et la répression.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank