Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Je reste attaché au dialogue. Je suis en effet fermement convaincu que le dialogue et la volonté d’examiner clairement et honnêtement la réalité du Tibet peuvent nous conduire à une solution viable. »

Nice: rassemblement pour les droits de l'Homme, important dispositif policier

8 novembre 2010

A.F.P 5 Novembre 2010

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gW-4OUSti8d99g51jdEdmwddg4bw?docId=CNG.add451d0393a7ba6656e34446ee18386.811

NICE — Une cinquantaine de personnes ont manifesté pour les droits de l'homme en Chine vendredi à Nice, où deux personnes au moins ont été interpellées à l'occasion à l'occasion de la visite du président chinois Hu Jintao.
Une commerçante du vieux Nice, qui avait déployé sur sa devanture un drapeau tibétain a été brièvement interpellée par la police et a dû retirer son drapeau, a raconté à l'AFP la propriétaire de cette boutique de vêtements, qui a requis l'anonymat.
Deux autres drapeaux tibétains, tendus sur un balcon de la vieille ville, non loin du restaurant où devaient dîner vendredi soir Hu Jintao et Nicolas Sarkozy, ont également été retirés sur ordre de la police, sans interpellation, a-t-on appris de source policière.
Enfin, Teresa Maffeis, responsable de l'association pour la démocratie à Nice, a indiqué à l'AFP qu'elle avait été interpellée vendredi après-midi alors qu'elle se trouvait à proximité de l'hôtel Negresco, prestigieux palace de Nice où est hébergé le président chinois.
"J'étais sur la plage, pas loin du Negresco quand quatre policiers en civil m'ont demandé mes papiers. Quand j'ai essayé d'appeler la presse, ils m'ont arraché mon téléphone et j'ai été conduite pendant une heure et demi au poste. Je n'avais rien fait", a indiqué Mme Maffeis.
La Promenade des Anglais, le front de mer de la ville où se trouvent le Negresco ainsi que la Villa Masséna, où Hu Jintao a eu des entretiens dans l'après-midi avec le président Sarkozy, a été interdite à la circulation la plus grande partie de l'après-midi, créant d'importants embouteillages dans le centre.
Des forces de police ont été déployées dans plusieurs secteurs de la vieille ville à proximité du restaurant "La Petite Maison", où les deux chefs d'Etat devaient dîner. Une vedette de la marine est stationnée au large dans la baie des Anges.
Plus tôt dans la journée, une cinquantaine de personnes - militants d'Amnesty international, partisans du "Tibet libre" et membres du mouvement spirituel chinois d'inspirations bouddhiste et taoïste Falungong, interdit en Chine - ont manifesté pour les droits de l'Homme en Chine, sans incident.
Les militants d'Amnesty, portant des maillots jaunes, étaient regroupés loin du centre, derrière une banderole réclamant la libération de Liu Xiabao, prix Nobel de la paix 2010.
Un autre rassemblement doit avoir lieu samedi matin à Carros, dans la banlieue industrielle de Nice, où il est prévu que le président Hu Jintao visite une usine de Schneider Electric.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank