Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Compassion et tolérance ne sont pas des signes de faiblesse mais de force. »

Les lauréats du prix nobel de la paix exhortent des manifestants Chinois à la compréhension et au dialogue

22 novembre 2010

Sauvons le Tibet 16 Novembre 2010 http://www.sauvonsletibet.org/2010/11/les-laureats-du-prix-nobel-de-la-paix.html

Un groupe de manifestants Chinois, dimanche 14 novembre, ont essayé de perturber Sa Sainteté le Dalaï Lama avec ses collègues lauréats du prix nobel de la paix au mémorial d'Hiroshima et se sont enfuis dans la confusion lorsque deux des lauréats du prix nobel sont allés à leur rencontre pour discuter.


Pourquoi ont ils fui à la minute où nous sommes venu leur parler ? Nous ne sommes pas venu ici pour des confrontations. C'est la question que nous nous posons tous, pourquoi ont ils fui ? Il n'y a pas de police Japonaise ici, a déclaré Jody Williams qui a essayé de s'approcher des manifestants.


Ils sont partis parce qu'ils ne veulent pas avoir une conversation avec nous, a ajouté madame Williams.


Les manifestants semblaient avoir un soutien tacite du gouvernement Chinois, comme les bannières qu'ils portaient et qui dénoncaient la politique de Sa Sainteté le Dalaï Lama, maintes fois répétée par le gouvernement Chinois.


Les deux lauréats du prix nobel ont appelé le peuple Chinois, à ne pas être trompé par la propagande de leur gouvernement sur le Tibet.


Pourquoi y a t il tant de présence militaire au Tibet et en Chine ? S'il vous plaît ne faites pas l'erreur de croire la propagande. S'il vous plaît enquêtez vous même pour avoir votre propre opinion, a déclaré l'Iranienne, lauréate du prix nobel Shirin Ebadi par le biais d'un interprète.


Sa Sainteté le Dalaï Lama ne demande pas l'indépendance. Il veut uniquement la liberté pour le peuple Chinois et l'autonomie du peuple Tibétain. Longue vie au peuple Chinois, a dit madame Ebadi.


Jody Williams a déclaré qu'elle aimerait aller au Tibet pour voir par elle même la liberté que la Chine dit accessible à tous au Tibet. Elle aimerait voir si la culture Tibétaine et la langue sont respectées et promues.


Nous, les prix nobel de la paix nous nous sommes réunis au Japon avec un objectif clair qui est de soutenir le dialogue entre tous pour sauver ce monde, dit elle.


La seule solution aux problèmes dans le monde d'aujourd'hui est le dialogue. J'ai parlé avec Sa Sainteté le Dalaï Lama et nous en tant que lauréats du prix nobel de la paix sommes prêts à aller en Chine et rencontrer notre collègue nobel, Liu Xiaobo, a déclaré madame Williams.


Nous aimons le peuple de la Chine, le seul problème est votre gouvernement , a déclaré Shirin Ebadi. Nous croyons en la beauté et la gentillesse du peuple de Chine. Alors, s'il vous plaît nous demandons et nous vous supplions de demander à votre gouvernement de libérer Liu Xiaobo de prison. Nous, Iraniens, comme le peuple Chinois souhaitons vivre en liberté. Ne laissez pas votre gouvernement faire, afin de protéger ceux qui sont indéfendables et violent les droits de l'homme. N'ayez pas peur de vos dirigeants, votre puissance est supérieure à celle de vos dirigeants. Vive l'union du peuple de la Chine avec le reste de l'humanité dans le monde, a t elle ajouté.
Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank