Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Je reste attaché au dialogue. Je suis en effet fermement convaincu que le dialogue et la volonté d’examiner clairement et honnêtement la réalité du Tibet peuvent nous conduire à une solution viable. »

Le département d'état Américain dénonce les contrôles religieux au Tibet

23 novembre 2010

Sauvons le Tibet 21 Novembre 2010

http://www.sauvonsletibet.org/2010/11/le-departement-detat-americain-denonce.html

Dans un rapport sur la liberté religieuse internationale, le gouvernement Américain a exprimé sa préoccupation au sujet de la répression religieuse très forte au Tibet. Le rapport dit que le contrôle pratiqué au cours de la pratique religieuse et la gestion quotidienne des monastères et des autres institutions religieuses est demeuré extrêmement étroit depuis le déclenchement des manifestations généralisées et des troubles dans les régions Tibétaines au printemps 2008. Ces restrictions, y compris l’obligation faite aux moines et aux nonnes de subir une éducation patriotique approfondie dans les monastères et les couvents, comprenant une importante éducation juridique ont nuit aux études religieuses.

Le rapport dit que des règles et règlements ont été utilisés, non pour protéger la liberté religieuse, mais pour fournir une base juridique au contrôle gouvernemental sur les traditions religieuses Tibétaines. Il est noté que les mesures de gestion sur la réincarnation, délivrées par l’administration d’état pour les affaires religieuses, codifie le contrôle gouvernemental sur la sélection des dirigeants religieux Tibétains, y compris les lamas réincarnés.

Le rapport indique que, à la date du 1er septembre 2010, la base de données des prisonniers politiques Chinois établie par la commission exécutive du congrès des Etats-Unis a enregistré 824 prisonniers politiques ou religieux Tibétains actuellement détenus ou emprisonnés, dont 479 (environ 58%) sont des religieux bouddhistes Tibétains.

Plus loin, le rapport précise que plus de 80 nonnes auraient été arrêtées dans la province du Sichuan après mars 2008 et leur situation est demeurée inconnue.

Le rapport dit que la Chine reste méfiante par rapport au bouddhisme Tibétain et au rôle central joué traditionnellement par le Dalaï Lama et d’autres éminents dirigeants bouddhistes Tibétains. Il ajoute que les moines et les nonnes se sont enfuis de leurs monastères et couvents car ils risquaient une expulsion pour avoir refusé de se conformer aux sessions de formation. En conséquence, le nombre de moines et de nonnes dans les monastères et couvents est demeuré à des niveaux significativement plus faibles qu’avant 2008.

Le gouvernement des Etats-Unis a continué à exhorter les chefs de gouvernement pour qu’ils s’engagent dans un dialogue constructif avec le Dalaï Lama et ses représentants et, dans les régions Tibétaines, changent les politiques menées, créatrices des tensions du fait de leurs répercutions sur la religion Tibétaine, la culture et les moyens de subsistance, ainsi que sur l’environnement affirme le rapport.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank