Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Nous, les Tibétains, aspirons à une autonomie légitime et véritable, un arrangement qui permettrait aux Tibétains de vivre au sein de la République populaire de Chine. »

Sa Sainteté le Dalaï Lama envisage de prendre sa retraite politique d'ici un an

23 novembre 2010

Sauvons le Tibet 22 Novembre 2010
Le guide spirituel Tibétain conserverait son rôle dans la promotion des valeurs humaines, de la paix et de l'harmonie.
A 75 ans, le Dalaï Lama envisage sérieusement de prendre sa retraite politique d'ici un an.
Ce qu'il avait déjà laissé entendre, il l'a de nouveau déclaré lors d'une interview télévisée sur une chaîne Indienne, cette fois en des termes on ne peut plus clairs, rapporte The Guardian, lundi 22 novembre 2010.

Selon le quotidien Britannique, le chef spirituel Tibétain a indiqué qu'il allait poser la question aux responsables politiques du parlement Tibétain en exil en Inde dans les six mois. Il a précisé qu'une décision finale pourrait être prise dans les mois suivant cette consultation.

Une succession en question...

Afin d'utiliser pleinement la démocratie, je pense qu'il vaudrait mieux que je mette fin à mon rôle politique pour me consacrer à d'autres domaines, la promotion des valeurs humaines, de la paix et de l'harmonie, a déclaré le prix nobel de la paix 1989.

The Guardian note que les élections du nouveau parlement Tibétain en exil devant avoir lieu en mars prochain, les discussions sur la retraite du Dalai Lama devraient probablement débuter dans la foulée.

La tradition veut que le Dalaï Lama combine les fonctions politique et spirituelle. Mais l'actuel leader Tibétain envisage donc de les découpler.

La semaine dernière, lors d'une conférence dans la capitale Indienne, Delhi, il avait carrément évoqué la possibilité que soit mis fin à l'institution même du Dalaï Lama, rappelle le quotidien. Cette question de la succession du guide spirituel, qui divise la communauté Tibétaine, n'est pas du goût de la Chine qui entend profiter de la passation de pouvoir à venir : la recherche du nouveau Dalaï Lama est habituellement menée par les lamas les plus haut placés dans la hiérarchie mais Pékin entend pouvoir intervenir dans ce choix.
Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank