Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Le Canada peut, dans une atmosphère cordiale et constructive, demander au gouvernement chinois de résoudre la situation du Tibet. »

Raffarin joue les entremetteurs à Pékin pour Jean-François Copé

9 décembre 2010

Pierre Haski - Rue89 2 Décembre 2010
Jean-Pierre Raffarin s'est trouvé une nouvelle mission dans la vie : jouer les entremetteurs entre les dirigeants chinois et français. Sitôt Jean-François Copé élu à la tête de l'UMP, l'ancien Premier ministre l'a emmené avec lui en Chine, devenu le point de passage obligé des carrières politiques de nos jours. Et au passage, Raffarin prédit que Copé sera nommé Premier ministre en 2012 !
Sur son blog, Jean-Pierre Raffarin nous fait savoir qu'il a présenté l'un à l'autre deux hommes d'avenir : son « ami » Li Keqiang, un proche du président chinois Hu Jintao, désigné par le Parti communiste pour devenir Premier ministre en 2012, à son autre « ami », Jean-François Copé.
Et il commente :

« La probabilité existe qu'il s'agisse des deux Premiers ministres de 2012 ! Chacun dans son pays est en pôle position. »
Avec ses gros sabots, Jean-Pierre Raffarin nous dessine un scénario politique dans lequel Nicolas Sarkozy, réélu en 2012, nommerait Jean-François Copé Premier ministre, afin de lui mettre le pied à l'étrier pour… 2017. Et sur ce chemin glorieux, il faut commencer à tisser des réseaux de pouvoir, en particulier à Pékin, la nouvelle superpuissance en devenir.

Continuité avec Xavier Bertrand

Ce faisant, Jean-François Copé se retrouve dans la continuité de son prédécesseur à la tête de l'UMP, Xavier Bertrand, qui avait signé l'an dernier un partenariat entre le parti majoritaire français et le Parti communiste chinois (PCC), faisant couiner à l'intérieur même de l'UMP ceux qui n'oublient pas la nature liberticide de ce parti. Les posts de Raffarin sur son blog ne devraient pas les rassurer…
Jean-Pierre Raffarin annonce sur son blog qu'il est prêt à aller plus loin, en proposant un « trilogue » entre l'UMP, le PCC, et le parti « au pouvoir » aux Etats-Unis. Il annonce :

« Les Chinois sont d'accord pour “ un trilogue ” des partis au pouvoir en France, en Chine et aux USA. »
Il y a quelques semaines, avant le remaniement, un émissaire de l'Elysée revenant de Chine, avait ironisé (en privé, il ne faut pas fâcher le Président) sur le fait que les Chinois savaient déjà qui seraient leur Président et leur Premier ministre de 2012, respectivement Xi Jinping et Li Keqiang, alors que les Français ignoraient qui serait leur Premier ministre quelques jours plus tard…
Grâce à Jean-Pierre Raffarin, les Français ont rejoint les Chinois dans cette grande avancée démocratique, et savent eux-aussi qui sera leur Premier ministre en 2012.
 
Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank